lundi 20 août 2012

Une vie de Guy de Maupassant


Alors elle songea ; elle se dit, désespérée jusqu'au fond de son âme : " Voilà donc ce qu'il appelle être sa femme ; c'est cela ! c'est cela !". Et elle resta longtemps ainsi désolée, l’œil errant sur les tapisseries du mur... Mais, comme Julien ne parlait plus, ne remuait plus, elle tourna lentement son regard vers lui, et elle s'aperçut qu'il dormait ! Il dormait, la bouche entrouverte, le visage calme ! Il dormait !

Jeanne est une jeune fille qui placée dans un couvent dès l'âge de douze ans, ne rêve que d'aventures et de romance. Elle fait la rencontre de Julien, un parfait gentleman, galant, poli et charmant qui lui avoue son amour. Croyant à un coup heureux du destin, Jeanne se fiance puis se marie presque aussitôt avec son amant. Un véritable rêve semble enfin se réaliser et Jeanne est au comble du bonheur. Mais ce bonheur est de courte duré car les noces terminées, Julien ne tarde pas à rejeter peu à peu son épouse et la trompe avec ses autres maîtresses. La désillusion s'abat sur Jeanne et tout son avenir est détruit. Nostalgique et désespérée elle perd goût de la vie. Plusieurs autres malheurs s’enchaînent accentuant son désarroi. 
Une horrible réalité qui nous laisse sidérés. Dans ce livre de Maupassant cette fois ce n'est pas le personnage principal qui joue le mauvais rôle, comme dans Bel Ami mais c'est lui qui en est victime . Ce roman bouleversant raconte la cruelle désillusion de la vie de Jeanne.Une fin heureuse n'est pas a espérer avec Maupassant, les méchants ne perdent pas toujours et les victimes ne sont pas toujours heureuses. Ce qui donne à cet auteur un charme évident c'est le réalisme. Mais ce n'est pas le seul point qui fait de ses romans des chef d’œuvres, c'est aussi la qualité évidente de l'écriture. Une écriture fine et expressive. "Une vie" est un roman à lire sans hésitation, c'est une véritable poésie de l'existence.
Viviane

1 commentaire:

  1. dsl petit problème technique avec ma chronique !
    Viviane de Pluie d'encre

    RépondreSupprimer

« Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. » Stéphane King